Cover

Une "extraordinaire querelle diplomatique" a éclaté plus de trois semaines après l'assassinat, dans un grand hôtel de Dubaï, de Mahmoud al-Mabhouh, un cadre du Hamas, écrit *The Independen**t*. Les autorités dubaïotes ont ainsi révélé le 16 février que six des onze assassins présumés étaient entrés aux Emirats arabes unis munis de passeports britanniques. Les cinq autres ont utilisé des passeports irlandais, français et allemand. Le quotidien londonien a publié des images prises par les caméras de surveillance de l'hôtel, qui montrent les assassins présumés, déguisés en touristes et montant dans le même ascenseur que M.Mabhouh. Le Mossad (les services secrets israeliens), qui "a coutume d'utiliser des identités étrangères pour mener à bien ses opérations" est fortement soupçonné d'être à l'origine de cet assassinat, poursuit le quotidien. Les gouvernements britannique et irlandais ont tous deux déclarés que les passeports indentifiés étaient "falsifiés". De plus, deux citoyens britanniques ont averti les autorités de l'usurpation de leur identité par le commando.