Cover

Le 30 mars, le gouvernement irlandais a lancé le plus grand pari financier jamais entrepris par l’Etat, écrit The Irish Examiner. Imaginée en 2009, la banque de défaisance, National Asset Management Agency (NAMA), devrait débuter ses rachats auprès des banques irlandaises d’actifs pourris distribués au début de la crise économique de 2007 par le biais des crédits immobiliers. Le coût total du plan de secours du secteur bancaire est estimé à quelque 27 milliards d’euros. L’Etat irlandais devient ainsi le plus grand propriétaire foncier du monde. Pour le ministre des Finances, Brian Lenihan, cette mesure "est le dernier lancé de dé", rapporte le quotidien de Cork. Le gouvernement compte sur une reprise économique pour ainsi récupérer certaine, voire la totalité, de la valeur des dettes qu’il a contractées. "Aujourd’hui est le jour le plus important de toute l’histoire économique du pays" écrit un éditorialiste du Irish Times. "Et nous les somnambules, sommes entrés dedans les yeux grand ouverts".