Cover

L'accord qu'a signé l'Italie avec la Libye en 2009, qui prévoit l'envoi dans les centres de rétention du pays nord-africain des migrants interceptés en mer, a conduit à une chute spectaculaire du nombre de migrants appréhendés en train de franchir illégalement les portes de l'Union par l'Italie, rapporte EUobserver. Selon les données publiées le 3 août par Eurodac, le système d'enregistrement des demandes d'asile par reconnaissance des empreintes digitales, les entrées irrégulières en Italie sont passées de 32,052 en 2008 à seulement 7,300 en 2009. "Dans le même temps, le nombre de demandeurs d'asile en Europe a augmenté de 8% en Europe", note le site d'information bruxellois. Des ONG comme Human Richts Watch qualifient le pacte d' "accord sale pour permettre à l'Italie de refourguer les migrants et les demandeurs d'asile à la Libye et de fuir ses obligations".