Moins de 24 heures après l'annonce par le gouvernement, le 4 novembre, d'une réduction de 6 milliards d'euros des dépenses publiques, le ministre de l'Agriculture irlandais a déclaréqu'environ 52 tonnes de cheddar seraient distribuées gratuitement à Noël à la population pauvre, dans le cadre d'un programme de fonds européen. Les déclarations du ministre, qui estime que le fromage est un "produit bon et nutritif", n'ont pas été bien accueillies par un pays qui vit une situation économique difficile et redoute de nouvelles réductions budgétaires et de nouvelles hausses d'impôts déjà qualifiées "de bain de sang" par l'Irish Independent. "L'Irlande est entrée dans la quatrième dimension hier – une dimension ouverte par un gouvernement gaffeur qui tente de regagner les électeurs à coup de fromage", écrit un éditorialiste de l'Irish times. Tandis que ce "cheesegate" a provoqué une avalanche de moqueries sur Twitter, les pics d'audience ont explosé sur les émissions participatives populaires de radio. Un intervenant a notamment déclaré : "Marie-Antoinette a provoqué la Révolution en déclarant 'qu'ils mangent de la brioche'. Est-cela qu'ils cherchent ?"