Les dépenses sociales de la Pologne sont inférieures à celles de tous les autres pays membres de l'UE, y compris la Roumanie et de la Bulgarie, rapporte Dziennik. D'après un récent rapport d'Eurostat, la Pologne consacre 0,8% de son PIB pour le bien-être social des familles, soit trois fois moins que ce que les autres pays membres dépensent en moyenne. Alors que les ONG ont depuis longtemps tiré le signal d'alarme, beaucoup de bénéficiaires des aides publiques continuent à vivre dans la pauvreté absolue, rappelle le quotidien polonais, qui cite le cas de Wiesława Sobocińska, une mère célibataire de sept enfants qui vit avec une indemnité mensuelle d'à peine 1 400 zlotys (350 euros).

Les experts, ajoute Dziennik, soutiennent que le problème ne provient pas du manque de fonds mais de l'inefficacité du système de redistribution. "Dans ce domaine, nous avons 20 ans de retard sur les pays de l'Ouest", assure Anna Oińska d'ATD Quart Monde, un mouvement international qui lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. "L'argent est distribué de manière irréfléchie, sur la base d'un modèle unique et sans aucun contrôle public".