Cover

"Keep calm and carry on" : restez calme et continuez. Le quotidien lisboète i réemploiesur sa une l'affiche que le ministère britannique de l'Information avait imprimée en 1939 en prévision d'une éventuelle invasion allemande. Aujourd'hui, il s'adresse aux familles portugaises qui devront apprendre à vivre jusqu'en 2014 avec les mesures d'austérité imposées par la troïka (FMI, BCE, Commission européenne). "Le prêt [de 78 milliards d'euros] coûtera quelque 3 milliards d'euros aux foyers portugais, sur plus de 2 ans", écrit i, qui prévient son lectorat : "Profitez bien des six prochains mois. Car les choses se corseront à partir de 2012 et deviendront vraiment dures à partir de 2013", pour ramener le déficit public à 3%. Cette facture représente ce que les Portugais devront payer en impôts et ce qui leur sera retiré en aides sociales, pensions et subventions, soit 40% de l'effort total réclamé à l'économie portugaise. Le mémorandum d'accord signé entre Lisbonne, le FMI, la Commission européenne et la BCE, a été publié sur la version électronique de l'Expresso.