Cover

Le renvoi de Jacques Chirac devant un tribunal correctionnel est une décision historique pour la justice française. Dans toute l'histoire du pays, deux chefs d'Etat seulement sont passés en jugement : Philippe Pétain pour sa collaboration avec l'Allemagne nazie et Louis XVI sous la Révolution. L’ancien président français, de 1995 à 2007, sera jugé pour "abus de confiance et détournement de fonds publics", dans une affaire relative à 21 emplois fictifs payés par son cabinet lorsqu'il était maire de Paris, de 1977-1995.

Contre l'avis du procureur, qui avait requis un non-lieu en septembre, la juge d'instruction a estimé que les charges étaient suffisantes pour juger celui qui était redevenu un justiciable ordinaire après avoir été protégé pendant 12 ans par l'immunité présidentielle. "Dans la sérénité, donc, la justice [devra] solder les comptes des petits et des grands arrangements du chiraquisme avec l'illégalité et l'argent noir", [commente Libération](http:// http://www.liberation.fr/politiques/0101600232-l-ardoise).