Cover

La Pologne et Slovaquie seront les économies de l'UE à la plus forte croissance cette année, rapporte le quotidien Dziennik Gazeta Prawna. D'après les estimations de la Commission, en 2010, le produit intérieur brut de la Pologne devrait augmenter de 1,8% et celui de la Slovaquie de 1,9 – une hausse significative par rapport au chiffre de 0,7% annoncé pour le reste de l'UE. "Le système bancaire polonais est resté solide tout au long de la crise, ce qui a donné à la consommation des ménages une stimulation plus que nécessaire", explique Mark Allen, chef de la mission du FMI en Pologne. Selon lui, grâce au dynamisme de ses exportations et à sa consommation en hausse, le PIB polonais pourrait même dépasser le taux prévu et s'élever jusqu'à 2%. Les Polonais devront toutefois affronter les problèmes posés par le déficit grandissant de leur budget – qui devrait atteindre 7,5% du PIB en 2010 et un chômage en hausse, qui pourrait passer de 8,4 à 9,9% de la population active.

En Slovaquie, Respekt souligne que la croissance économique boostée par l'introduction de l'euro en janvier 2009 n'a pas provoqué la hausse de l'inflation redoutée. Cela explique en partie l'attrait des Slovaques pour leur nouvelle monnaie. Un sondage cité par l'hebdomadaire tchèque montre que les trois quarts de la population sont contents de la monnaie européenne.