Cover

"L’infarctus", titre To Ethnos alors que les agriculteurs grecs paralysent le pays et ses voisins. "Depuis dix jours, de nombreux barrages routiers bloquent les routes du centre et du nord de la Grèce, mais aussi les ports et douanes", constate le quotidien. "Le gouvernement bulgare a du intervenir auprès de la Commission européenne pour rouvrir quelques axes de transports routiers, mais le mouvement des agriculteurs ne s’est pas pour autant calmé. Au contraire, ils étaient plus de 500 à manifester dans les rues d’Athènes" le 25 janvier. "Premiers bénéficiaires des aides européennes dans les années 80, les agriculteurs demandent aujourd’hui un soutien financier" à hauteur d’un milliard d’euros, analyse le quotidien. "Or les caisses de l’Etat sont vides et Bruxelles continue de faire pression sur notre pays pour assainir l’économie. Les manques en matières premières commencent à se ressentir et les agriculteurs menacent de mener le pays à l’infarctus mais qu’importe, Georges Papandréou [le Premier ministre grec] a affirmé qu’il ne cèderait pas".