Cover

Après avoir transmis aux autorités françaises une liste de 3 000 Français titulaires de comptes bancaires en Suisse en août dernier, Hervé Falciani tente le coup en Allemagne. Cet ancien informaticien d'HSBC a en effet offert aux autorités fiscales de Berlin un cd-rom contenant le nom de 1 300 Allemands qui auraient dissimulé leur argent via la filiale suisse de la banque britannique. En échange des 2,5 millions réclamés par Falciani, Berlin pourrait récupérer entre 100 et 200 millions d'euros. "L'Etat peut-il agir comme un receleur, qui utilise des biens volés ? Ces données acquises illégalement, peuvent-elles être utilisées lors d'un procès dans un Etat de droit ?", s'interroge la Frankfurter Rundschau. Oui, estime finalement le quotidien, selon lequel le fisc devrait agir en légitime défense pour récupérer l'argent qui lui est dû.