Cover

Le Premier ministre slovaque est-il corrompu ? La question se pose à l’approche des élections législatives du 12 juin, dont Robert Fico est le favori. Ce dernier doit faire face à des révélations sur les liens de son parti, le SMER (social-démocrate) avec des financiers de sa campagne électorale de 2002. A l’époque, explique Hospodářské Noviny, il "est allé à la pêche aux sponsors en leur promettant de hauts postes politiques et économiques." Revendiquer des postes en échange d’un financement politique "est tout a fait légitime", assure Fico pour sa défense après la publication par le quotidien SME d’un contrat confirmant une telle pratique de clientélisme. "Le président du parti et actuel Premier ministre considère comme légitime une pratique illégale", commente SME. "Dans un pays démocratique", un tel scandale "aurait disqualifié le politicien de toute fonction publique", estime le journal, contre lequel Fico a déjà porté plainte pour diffamation.