Cover

"Plus de limites pour le rempart de l’euro, pour notre budget non plus“, titre SME. Le 15 juillet, le gouvernement slovaque a accepté de contribuer, à hauteur de 4,7 milliards d'euros, au Fonds de stabilisation de la zone euro, créé pour rassurer les marchés. Mais Bratislava refuse de prêter de l´argent à la Grèce. "La situation est critique“, déclare le nouveau Premier ministre, Iveta Radičová, "à la fin de l´année**, le déficit budgétaire de ce pays sera semblable à celui de la Grèce.“ Athènes, rappelle le quotidien, s’est engagé à réduire son déficit à 8,7% de son PIB d'ici la fin 2010.