Cover

Mouammar Kadhafi est de retour à Rome pour un nouveau "spectacle", commente l’Unità. Répétant la mise en scène de l'année dernière – les "amazones" de sa garde rapprochée, la tente bédouine placée dans le jardin de l’ambassade de Libye – le leader libyen a tenu une conférence sur l’islam devant 500 jeunes femmes recrutées par une agence spécialisée et payées 70 euros chacune. Trois d’entre elles se sont converties à cette occasion. "L’islam devrait devenir la religion de toute l’Europe", a-t-il également affirmé, suscitant les critiques des catholiques au gouvernement et l’embarras de son allié Silvio Berlusconi, qui a qualifié de "folklore" ses propos. La visite visait à célébrer l’anniversaire du "Traité de Bengazi" du 30 août 2008, par lequel l’Italie et la Libye ont mis fin à leur contentieux postcolonial. Le traité prévoit des compensations financières pour l’occupation italienne, en échange de quoi Tripoli s’est engagée à pourchasser les migrants en partence de ses côtes et à enter au capital de plusieurs sociétés italiennes. Ce qui, selon le quotidien de gauche, participe à la "dérive mercantiliste" prise par la politique étrangère italienne.