Cover

"La dernière bataille. Comment l'Europe ruine sa monnaie" : le Spiegeldessine en une un sombre portrait de l'avenir du continent. "Les gouvernements décident sauvetage après sauvetage, mais ils n'arrivent pas à maîtriser la crise“. Les dirigeants européens apparaissent "étroits d’esprit, en désaccords, et dépassés", favorisant un crack financier bien pire que celui qui a suivi la chute de Lehman Brothers en 2008. Sauver des Etats à l'infini ne suffisant plus, l'eurogroupe étudie deux options : une garantie générale partagée par tous les pays de la zone euro pour les obligations de chaque Etat, une idée qui fait son chemin en Allemagne, ou la création "d'euro-obligations" émises ensemble par tous les pays (créant ainsi "une garantie communautaire" avec un même taux d'intérêt pour l'ensemble de la zone euro), une option défendue par l'Italie et le président de l'eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Dans tous les cas, l'Allemagne devra payer pour les erreurs du passé. Et selon le Spiegel, personne ne sait si la population l'acceptera.