Cover

A quelques jours du 70ème anniversaire du déclenchement officiel de la Seconde Guerre mondiale, le Tagesspiegel explique qu'il n'y a en réalité toujours pas d'accord sur la date à laquelle le conflit a commencé. "Pour les Allemands la réponse est simple: le 1er septembre 1939, avec la campagne de Pologne", écrit le quotidien. Mais il n'en va pas de même pour la Pologne : "70 ans après le début de la guerre, les Polonais sont inquiets de la manière dont [l'Allemagne et la Russie] réinterprètent l'histoire", remarque le quotidien allemand. "Pour eux, la guerre a commencé le 23 août" de la même année, avec la signature du pacte de non agression germano-soviétique".

Même désaccord pour la date de fin : "1945, avec la capitulation de l'Allemagne" disent les Allemands ; "1989, avec l'écroulement de l'empire communiste", répliquent les Polonais. Le débat n'est pas qu'une affaire de dates, poursuit le Tagesspiegel. Ainsi, les Polonais refusent catégoriquement de parler de "victimes allemandes" à propos des bombardements des alliés. La Russie de son côté est accusée d'avoir joué un rôle décisif dans cette guerre. C'est pourquoi le Premier ministre polonais Donald Tusk voudrait défendre "le point de vue polonais" lors de la commémoration du commencement de la guerre, qui aura bel et bien lieu le 1er septembre en Pologne: "Là, il n'y aura aucun doute sur la question de savoir qui sont les victimes et qui sont les bourreaux", cite le Tagesspiegel.