Cover

"Combien coûte un immigré?" Cette question a été officiellement posée au gouvernement néerlandais par le parti de Geert Wilders (PVV, Parti pour la liberté), le 22 juillet dernier. Le 10 septembre, le gouvernement a tenté une réponse. "Nous ne tenons pas la comptabilité de la valeur économique des êtres humains", a expliqué Eberhard Van der Laan, le ministre de l’Intégration dans le quotidien Trouw. Il dit ne pas avoir voulu répondre par crainte que le parti xénophobe n'instrumentalise les chiffres et en fasse un argument en faveur de l’expulsion des musulmans.

Même si les autres partis qualifient les questions du PVV "ignobles et condamnables", celui-ci a droit, selon eux, à une réponse plus précise du gouvernement. Le ministre se dit maintenant prêt à faire des calculs sur les effets de la politique d’immigration, mais se refuse à calculer "le coût" des individus. Pour le PVV, cette fausse réponse est la preuve que le contribuable est contraint d'assumer le prix de l’immigration de masse.