Cover

"L'intégration de l'Ukraine dans l'Union européenne est la première priorité de notre politique étrangère" a affirmé le président Viktor Ianoukovitch à l'occasion de sa première visite officielle à Bruxelles. Pour le quotidien de Varsovie Dziennik Gazeta Prawna, le chef ukrainien n'a d'autre choix que de maintenir d'étroits liens avec l'UE. Car l'Union n'est pas seulement le partenaire commercial clé de l'Ukraine (les investissements directs de l'UE en Ukraine sont quatre fois supérieurs aux investissements directs russes), elle peut également aider Kiev à s'assurer des crédits du FMI et exercer une pression sur Moscou sur les questions énergétiques. ,"La déclaration de Ianoukovitch qui, à l'ouest, est considéré comme pro-russe**, est un signal fort pour Bruxelles" écrit le quotidien polonais. L'UE attend avec impatience de voir si l'Ukraine acceptera l'offre du Kremlin de créer une union douanière avec la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie ou bien si elle continuera les pourparlers avec Bruxelles sur un accord de libre échange, qui, selon, Dziennik Gazeta Prawna, pourrait bien être signé d'ici la fin de 2010.