Cover

La conférence de l'Union pour la Méditerranée (UPM) sur la stratégie pour l'eau, tenue à Barcelone le 13 avril dernier, s'est terminée sur "un échec retentissant", rapporte El Periódico de Catalunya. L'eau, commente le quotidien de Barcelone, est "une ressource rare difficilement accessible pour des millions de personnes" mais la réunion des représentants de 43 pays, parmi lesquels ceux des27 Etats membres de l'UE, s'est focalisée sur des questions sémantiques, relatives au conflit israélo-palestinien. Tandis qu'Israël refusait tout document mentionnant le terme "territoires occupés", la partie arabe rejetait pour sa part catégoriquement la formulation alternative de "territoires sous occupation". La présidence espagnole de l'UE et la co-présidence franco-égyptienne de l'UPM ont déploré "l'incapacité des parties en présence à dépasser le conflit israléo-palestinien", rapporte le quotidien catalan, qui conclut que tous les espoirs pour un nouvel accord reposent désormais sur la réunion des ministres de l'Environnement, à Dubrovnik, en Croatie, les 21 et 22 avril prochain.