Cover

"Anglo affirme que le coût total est de 25 milliards d'euros", titre The Irish Times, au lendemain de l'annonce par la banque Anglo Irish de pertes de 8,2 milliards d'euros pour les six premiers mois de l'année – "les pires résultats pour cette période pour une société irlandaise". Le sauvetage de la banque, dont la prodigalité est devenue le symbole de la crise du "Tigre celtique", a jusqu'à présent coûté 22,8 milliards d'euros au contribuable irlandais. Dans le Irish Independent, l'économiste David McWilliams note que "les dédommagements qui sont versés aux banques irlandaises sont une folie financière et ils sont politiquement inacceptables. Comment en effet maintenir la paix et la cohésion sociale alors que le salarié moyen – qui n'y est pour rien – doit cracher 26 315 euros, tandis que chacun des créanciers étrangers, à qui incombe une large partie de la responsabilité, est subventionés par ces mêmes travailleurs".