Cover

"Un an après la fin de la guerre russo-géorgienne, la Russie continue à ignorer la majorité des accords négociés à Moscou par les présidents Nicolas Sarkozy et Dimitri Medvedev – aux 'six points' signés le 12 août 2008 s'ajoutent les 'trois points" du 8 septembre 2008". Telles sont les principales conclusions du rapport du Conseil national de sécurité polonais (BBN) sur les tentatives de résolution du conflit dans le Caucase, rapporte le quotidien polonais Dziennik. Ce rapport suggère que, contrairement à la Géorgie, la Russie n'a pas rempli ses obligations de mettre un terme définitif aux opérations militaires dans la région et de laisser un accès illimité aux organisations d'aide humanitaire. La Russie n'a pas respecté non plus la promesse d'un repli de ses troupes à ses positions d'avant le conflit. Pour les auteurs du rapport, cela est dû aux imprécisions de l'énoncé de l'accord.

Dans son éditorial, Dziennik signale néanmoins l'existence d'un autre rapport rédigé par une commission spéciale de l'UE. D'après des sources fiables, ce rapport qui n'a pas encore publié, démontre que c'est la Géorgie qui aurait ouvert les hostilités.