Civico Europa : Relancer l’Union avec les Européens

8 juillet 2018 – Civico Europa (Paris)

Lancé à l'initiative de l'organisation citoyenne Civico Europa, ce manifeste à l'adresse des dirigeants européens plaide pour la création d'une plateforme de consulation permanente, transnationale et multilingue, afin de faire émerger des propositions aux institutions de l'UE.

Dans cette période de reprise économique et d’accalmie, n’oublions pas qu’il y a peu nous avons frôlé l’abime et que notre réalité reste pleine d’incertitudes géopolitiques et financières, avec un niveau de dette mondial record pouvant entraîner une nouvelle crise. Ne croyons pas non plus que nos dirigeants puissent seuls, sans la participation active des citoyens, relever les défis de notre temps.

Le 9 mai 2016, nous lancions un appel pour une nouvelle renaissance européenne. Notre préoccupation: éviter l’implosion de l’Union dans une période de vide politique sans précédent, de montée des populismes et de repli national. Notre conviction: seule une dynamique rassemblant leaders d’opinion et citoyens de toutes sensibilités permettrait de créer la pression politique suffisante pour garantir l’unité des 27 en cas de vote négatif au référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE. Les leaders européens avaient en effet accepté la demande de David Cameron de ne pas préparer de plan B, susceptible selon lui d’augmenter les risques d’une issue défavorable.

Notre appel a été formidablement entendu. Des dizaines de milliers de citoyens ont réagi. Des chefs d’Etat et de gouvernement nous ont reçus et, surtout, ont suivi notre double recommandation: unité dans la négociation et ébauche d’une feuille de route de relance de l’Union. Les Présidents de la Commission européenne et du Conseil européen nous ont demandé de réfléchir à cette feuille de route et à la manière d’articuler au mieux souverainetés nationale et européenne. Ce fut chose faite dans le rapport « la Voie européenne pour un futur meilleur » que nous leur avons remis en mars 2017. L’essentiel de nos propositions a depuis fait l’objet d’un puissant portage politique, aussi bien par le Président de la Commission européenne lors de son intervention sur l’Etat de l’Union, que par le Président de la République française dans ses discours de la Sorbonne et de Strasbourg. Le Parlement européen s’en est également saisi.

Certaines recommandations deviennent réalité, comme les consultations citoyennes, la nouvelle priorité donnée à l’intelligence artificielle par la Commission européenne, le travail mené pour la qualité de l’information, la modernisation du modèle social européen, ou encore le projet d’un Erasmus des collégiens et lycéens. Ces avancées devront être confirmées par un budget permettant effectivement de démocratiser Erasmus, de maintenir un programme ambitieux pour la culture, et d’accroitre l’effort de recherche et développement. Nous nous réjouissions de ces succès, mais restons inquiets.

L’envie d’Europe manifestée par nos concitoyens après le référendum britannique menace de fléchir si davantage d’actes concrets n’accompagnent pas les paroles des dirigeants. Les derniers résultats électoraux témoignent d’une montée des partis populistes. Pire, le respect de l’Etat de droit et des valeurs fondamentales, coeur du projet européen, n’a jamais été à ce point menacé au sein de l’Union. Celle-ci entre, à quelques mois du Brexit, dans une période de léthargie préoccupante.

Ce 9 mai, nous appelons donc à un nouveau sursaut des gouvernants mais aussi des citoyens, des leaders d’opinion et des dirigeants syndicaux et d’entreprise de ce continent.

Sans engagement du Conseil européen de juin sur un plan et un calendrier précis fixant une relance européenne, faite d’actions concrètes impactant positivement le quotidien de nos concitoyens, les élections européennes signeront une montée en puissance sans précédent des forces populistes. Aussi encourageons-nous la participation de tous aux consultations citoyennes qui doivent inclure les plus vulnérables et donner lieu à une véritable écoute des opinions exprimées. Mais notre conviction est qu’il faut oser l’ambition et inventer une nouvelle étape de la démocratie européenne.

Nous proposons de créer un droit à la participation continue de chacun à la vie politique de l’Union et invitons tous ceux qui le souhaitent à nous rejoindre pour bâtir avec nous civico.eu, une plateforme civique permanente, transnationale et multilingue, permettant aux citoyens européens non seulement d’être consultés mais d’être eux-mêmes les initiateurs d’un dialogue civique direct ayant pour but de faire émerger des propositions concrètes nourrissant en continu les institutions européennes. Les technologies numériques, la traduction automatique avancée, l’intelligence artificielle, permettent de penser différemment la démocratie. Il ne s’agit nullement de mettre fin à la démocratie représentative mais de la compléter à travers une démocratie délibérative et participative continue. Nous croyons plus que jamais à la nécessité pour nos concitoyens européens de se constituer en force civique transnationale.

Soixante-dix ans après le Congrès fondateur de la Haye, nous appelons à un nouveau congrès des consciences européennes qui rassemble citoyens, leaders d’opinion et dirigeants de toutes sensibilités, pour écrire ensemble une page inédite de notre histoire commune. C’est en misant sur des avancées concrètes et rapides, un renouveau démocratique et un rassemblement des bonnes volontés, que nous rétablirons la confiance entre les citoyens et les institutions européennes dans un esprit renouvelé de solidarité. C’est la condition pour transformer l’Union en puissance démocratique, culturelle, sociale, écologique et industrielle, capable de peser sur les évolutions de la planète, de défendre les intérêts des Européens et de contribuer à un monde meilleur.

Signataires de l’appel CIVICO Europa:

Guillaume Klossa (FR), initiateur de CIVICO Europa, dirigeant d’entreprise, essayiste, et ancien sherpa du groupe de réflexion sur l’avenir de l’Europe (Conseil européen); Gian-Paolo Accardo (IT), journaliste, directeur de la rédaction de VoxEurop.eu; Alberto Alemanno (IT), professeur de droit, fondateur du Good Lobby; László Andor (HU), économiste, ancien commissaire européen; Lionel Baier (CH), réalisateur; Miklos Barabas (HU), directeur, Maison de l’Europe; Enrique Baron Crespo (ESP), ancien président du Parlement européen; Mars di Bartolomeo(LU), président du Parlement du Luxembourg; Brando Benifei (IT), parlementaire européen; Sylvain Bonnet(FR), chef d’entreprise; Mercedes Bresso (IT), parlementaire européenne, ancienne présidente du Comité des Régions; Elmar Brok (DE), parlementaire européen, ancien président de la commission des affaires étrangères, Parlement européen; Philippe de Buck (BE), ancien directeur général de Business Europe, membre du comité économique et social européen; Thomas de Charentenay (FR), dirigeant d’entreprise; Daniel Cohn-Bendit (FR/DE), ancien président du groupe « Les Verts », Parlement européen; Georgios Dassis(GR), syndicaliste, ancien président du Comité économique et social européen; Piotr Dudek (PL), coordinateur jeunesse et universités, CIVICO Europa; Paul Dujardin (BE), directeur général, BOZAR; Isabelle Durant (BE), ancienne vice-première ministre, secrétaire générale adjointe de la CNUCED; Michele Fiorillo (IT), philosophe, coordinateur réseaux CIVICO Europa; Cynthia Fleury (FR), philosophe et psychanalyste; Markus Gabriel (DE), philosophe; Christophe Galfard (FR), astrophysicien et écrivain; Aart de Geus (DE), président de la fondation Bertelsmann; Felipe Gonzalez (ES), ancien premier ministre, ancien président du groupe de réflexion sur l’avenir de l’Europe (Conseil européen); Sandro Gozi(IT), sous-secrétaire d’Etat aux affaires européennes; Danuta Huebner (PL), ancienne commissaire européenne, présidente de la commission des affaires constitutionnelles, Parlement Européen; Ulrike Guérot (DE), directrice, European Democracy Lab; Alain Juppé (FR), ancien premier ministre, maire de Bordeaux; Charles Kaisin (BE), désigner; Mathieu Labey (FR), entrepreneur; Christophe Leclercq (FR), entrepreneur média et fondateur d’EurActiv; Jo Leinen (DE), parlementaire européen, ancien président du Mouvement européen-International; André Loesekrug (DE), fondateur d’ACapital, porte-parole du J.E.D.I; Robert Menasse (AT), écrivain; Jean-Pierre Mignard (FR), avocat; Joelle Milquet (BE), députée à la région bruxelloise, ancienne vice-première ministre; Alexandra Mitsotaki (GR), présidente, ActionAid Hellas; Jonathan Moskovic (BE), membre fondateur de CIVICO Europa, co-coordinateur du projet G1000; Ferdinando Nelli Feroci (IT), ambassadeur, ancien commissaire Européen, président du IAI (Istituto Affari Internazionali); Catherine Noone (EIRE), sénatrice, présidente de l’assemblée citoyenne d’Irlande; Johanna Nyman (FIN), ancienne présidente du Forum européen de la Jeunesse; Sofi Oksanen (FIN), écrivaine; Guilherme d’Oliveira Martins (PT), Fondation Gulbenkian, ancien ministre; Erik Orsenna (FR),écrivain; Rossen Plesneviev (BG), ancien président de la république de Bulgarie; Francesco Profumo (IT), ancien ministre, président de la fondation Compagnia di San Paolo; Sneska Quaedvlieg-Mihailovic (NL/RS), secrétaire générale d’Europa Nostra pour la protection du patrimoine européen; Jean Quatremer (FR), journaliste et essayiste; Francesca Ratti (IT), ancien secrétaire général adjoint du Parlement Européen, présidente de CIVICO Europa; Maria João Rodrigues (PT), ancienne ministre, vice-présidente du groupe « Socialistes et démocrates », Parlement européen; Robin Rivaton(FR), auteur; Petre Roman (RO), ancien premier ministre; Taavi Roivas (EST), ancien premier ministre d’Estonie; Wytze Russchen (NL), membre fondateur de CIVICO Europa; Jochen Sandig (DE),directeur de la compagnie de danse Sasha Waltz and Guests; Roberto Saviano (IT), écrivain; Nicolas Schmit (LU), ministre du travail, de l’emploi et de l’immigration; Gesine Schwan (DE), présidente de la plateforme de gouvernance Humboldt-Viadrina; Denis Simonneau (FR), président d’EuropaNova; Benjamin Spark (BE), artiste; Farid Tabarki (NED), fondateur Studio Zeitigest; Wolfgang Tillmans (DE), photographe et plasticien; Kirsten Van den Hull (NED), députée; René van der Linden (NL), ancien président de l’Assemblée du Conseil de l’Europe, ancien président du Sénat Néerlandais; Guy Verhofstadt (BE), ancien premier ministre, président du groupe « ADLE », Parlement européen; Vaira Vike Freiberga (LAT), ancienne présidente de la République de Lettonie; Cédric Villani (FR), mathématicien, Médaille Fields, député; Pietro Vimont (FR/IT); membre fondateur et directeur des opérations de CIVICO Europa; Luca Visentini (IT), secrétaire général de la Confédération européenne des Syndicats; Leendert de Voogd (NL), dirigeant d’entreprise; Sasha Waltz (DE), chorégraphe et danseuse ; Wim Wenders (DE), cinéaste.

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la