Dans le palmarès des inégalités, la France se situe un peu en dessous de la moyenne européenne, au même niveau que l’Allemagne ou la Pologne. C’est en Espagne, au Portugal, en Grèce et en Italie que les inégalités sont les plus fortes.

Le Royaume-Uni et la Roumaine font aussi partie de ce club des pays où le fossé entre riches et pauvres est le plus profond.

A l’inverse, la palme de l’égalité revient à la Finlande, talonnée par la Belgique, la Norvège, les Pays-Bas, le Danemark, l’Autriche ou la Suède.

Mais les riches sont-ils toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres ? Ces dix dernières années, la situation s’est plutôt améliorée en Europe. Une dizaine de pays ont connu soit une baisse, soit une stagnation des inégalités.