Revue de presse Tournée européenne d’Alexis Tsipras

“Choc frontal avec Berlin”

Publié le 5 février 2015 à 12:45

Cover

Alors que les nouveaux dirigeant grecs font un tour d’Europe des capitales à la recherche de soutiens pour leur programme anti-austérité et pour réduire la pression financière sur leur pays, le gouvernement allemand a envoyé à ses partenaires de l’eurogroupe une lettre dans laquelle il affirme que “l’eurogroupe a besoin d’un engagement clair et ferme de la Grèce sur la pleine application des réformes nécessaires pour maintenir le programme [d’aides européennes] sur les rails”.
Le document, révélé par Reuters le 4 février, a été envoyé à la veille d’une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles. Le même jour, la Banque centrale européenne a décidé qu’elle n’accepterait plus de bons du trésor grecs comme garantie de leurs emprunts et a donné une semaine au gouvernement grec pour trouver un accord avec ses créanciers, faute de quoi il se retrouverait avec de sérieux problèmes de liquidité.
PourI Kathimerini, la lettre de Berlin “va complètement dans le sens inverse des engagements électoraux du gouvernement” et “sera catégoriquement rejetée” par le Premier ministre, Alexis Tsipras :

Athènes doit à présent s’engager sur un terrain hostile, alors que la proposition de mettre un place un “accord-pont” transitoire semble ne pas avoir été acceptée par ses partenaires. […] Le conflit entre Athènes et Berlin sera probablement reporté au sommet du 12 février.

Média, entreprise ou organisation: découvrez notre offre de services éditoriaux sur-mesure et de traduction multilingue.

Soutenez le journalisme européen indépendant

La démocratie européenne a besoin de médias indépendants. Voxeurop a besoin de vous. Rejoignez notre communauté !

sur le même sujet