Libéralisation versus régulation. Derrière la crise du lait, qui atteint aujourd'hui son paroxysme avec la grève des livraisons, se cache un dilemme difficile à trancher pour les pays européens. Un vieux débat cher au monde agricole, qui voudrait réhabiliter le terme "régulation", à un moment où l'on ne cesse de l'invoquer dès qu'il est question de finance. Avec toujours le même argument, qui ne fait pas l'unanimité entre Etats membres mais que défend la France : l'alimentation n'est pas une marchandise comme les autres. Donc l'agriculture est un secteur particulier. Alors que les cours se sont effondrés et que, partout en Europe, vivre du lait devient difficile, faut-il mettre un frein à la dérégulation en cours ? Lire le reste de l'article...