Tous les enfants qui ont grandi avec la télé connaissent l’Europe : ils ont découvert Prague avec Pan Tau [en France, Monsieur Rosée], le Yorkshire grâce à une série de la BBC (All Creatures Great and Small) et les courts étés de Smaland [région du sud de la suède] à travers les aventures de Fifi Brindacier. Il fut un temps où les animateurs des émissions de variété étaient fiers de recevoir des invités "de l’étranger", qu’ils s’empressaient d’ailleurs de qualifier de "vedettes internationales" dès lors qu’elles avaient chanté une fois à Montreux [où se tient un festival renommé]. Il était du dernier chic pour les présentateurs de descendre les marches de leur plateau en saluant leur public en plusieurs langues. Aujourd’hui, c’est l’utilisation de l’allemand classique qui semble parfois poser problème pour réussir sa carrière.

**Cet article a été retiré à la demande du propriétaire du copyright.**