L’exception est devenue la règle : le Fonds de sauvetage européen, le MES [Mécanisme européen de stabilité], fait aujourd’hui partie intégrante de l’Union monétaire européenne. Il est destiné à tirer d’affaire les pays de la zone euro qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas respecter les règles du jeu de la monnaie commune. Ce faisant, les sauveurs de l’euro n’ont pas seulement fait fi des promesses des pères fondateurs de l’Union mais également de la clause de non-renflouement figurant dans les traités européens. L’équilibre des pouvoirs et la stabilité de l’Union monétaire s’en trouvent modifiés, et probablement pas dans le bon sens.

**Cet article a été retiré à la demande du propriétaire du copyright.**