L’affaire Snowden jette une ombre sur les négociations à venir sur le traité de libre-échange transatlantique, jugées prometteuses lors de la récente visite de Barack Obama.

S’il s’avère que la NSA – l’un des services renseignements américains – a effectivement espionné ses alliés européens à grande échelle, comme le soutient son ancien employé Edward Snowden, l’affaire risque de porter un coup au lien de confiance entre les Etats-Unis et l’UE.

Cet article a été retiré à la demande du propriétaire du copyright.