En septembre prochain, Stockholm annoncera deux initiatives pour amélirorer la politique de l'immigration de l'Union européenne, rapporte Jean-Jacques Mével dans le Figaro. Une harmonisation de lois nationales en terme de droit d'asile et la réinstallation au bon vouloir de chaque capitale de l'UE d'une partie des clandestins échoués au sud de l'Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre et à Malte. "Les textes européens entretiennent eux-mêmes l'afflux des irréguliers et la regrettable division des Européens. (…), souligne le Figaro. Même régularisés, les immigrants restent parqués au Sud. Pour eux comme pour le droit, l'Europe reste un inextricable labyrinthe".