Le quotidien britannique The Daily Telegraph estime que non seulement l'excès de la balance courante de l'Allemagne est hors de contrôle, mais que, pour la cinquième année d'affilée, la Commission européenne n'a pas imposé de sanctions à Berlin pour avoir mis en danger la stabilité de la zone euro et d'avoir violé la procédure concernant les déséquilibres macroéconomiques. Le quotidien affirme que "les cyniques peuvent conclure à raison que les grands pays suivent leurs propres règles en Europe, et que l'Allemagne peut s'affranchir des règles".

L'article poursuit en faisant référence au Fonds Monétaire International, qui a mis en garde l'année dernière contre le fait que le surplus budgétaire allemand avait un effet destructeur sur l'Union monétaire dans son ensemble, ne sert pas les intérêts économiques de l'Allemagne et qu'il complique la sortie de crise pour les pays de la zone euro en crise. Le journal insiste sur le fait que le surplus

est un abus structurel chronique, qui finit par saper le fonctionnement de l'union monétaire à terme, et il est sûrement plue dangereux pour la zone euro que tout ce qui se passe en Grèce.