Soutenez le journalisme européen indépendant et en accès LIBRE – faites un don à VoxEurop.

La Turquie et les migrants : L’assistant de vie

L’assistant de vie – Joep Bertrams
De Groene Amsterdammer (Amsterdam)

Sur la canne : "élections".

A une semaine des élections législatives en Turquie du 1er novembre, le rôle d'Ankara dans la crise des migrants a été au centre de la visite d'Angela Merkel à Istanbul, le 18 octobre. La chancelière allemande a présenté au président turc Recep Tayyp Erdoğan le plan de l'UE destiné à convaincre la Turquie à accueillir les réfugiés – notamment syriens – sur son territoire plutôt que de les laisser enter en Europe. En échange, elle consent à accorder une aide financière, la libéralisation des visas pour les Turcs et la reprise des négociations d'adhésion avec Ankara.

Par ailleurs, la Slovénie est devenue la nouvelle porte d'entrée de l'UE, après que la Hongrie a fermé, en plus de celle avec la Serbie, sa frontière avec la Croatie, le 16 octobre. Quelque 20 000 personnes ont traversé la Croatie à pied et sont arrivées ces deux derniers jours en Slovénie, l'Allemagne et l'Autriche étant leur destination finale. Le Premier ministre slovène Miro Cerar a dépêché l'armée en soutien de la police des frontières et demandé l'aide de l'Ue pour faire face à l'urgence.