Nous revoilà

20 mai 2014 – VoxEurop

Lorsque Presseurop s’est arrêté nous vous avions annoncé qu’il ne s’agissait pas d’un adieu, mais d’un “au revoir”.

Il était en effet inconcevable de renoncer à ce lieu privilégié d’information sur l’Europe et de discussion essentiel pour l’émergence d’un espace public européen. Et il était également inconcevable d’abandonner purement et simplement la communauté qui, au fil des ans, s’est créée autour de Presseurop.

Le vaste mouvement de soutien qui s’est déclenché lors de l’annonce de la fermeture de Presseurop nous a renforcés dans notre conviction.

VoxEurop reprend ainsi le principe de Presseurop, avec un nouveau nom, plus cohérent avec l’ambition que nous nous sommes fixée : créer un véritable média européen, qui se fasse l’écho de toutes les voix de l’Europe, celle de la presse, bien sûr, mais également celle des réseaux sociaux et celle des citoyens. Et toujours bien sûr en dix langues — voire plus à l’avenir. Car nous voulons contribuer encore davantage à l’émergence d’une opinion publique européenne, indispensable à l’existence d’un véritable débat démocratique à l’échelle du continent.

Journalistes, traducteurs et développeurs qui réalisaient Presseurop, nous nous sommes regroupés en une association à but non lucratif, avec pour objet de reprendre le flambeau et de poursuivre l’aventure. Les titres de presse qui géraient Presseurop ne souhaitaient quant à eux pas poursuivre l’activité après l’arrêt de la subvention de la Commission européenne, qui a pris fin le 22 décembre 2013.

Une première étape — assurer que les articles publiés par Presseurop soient toujours accessibles, ce qui n’était pas garanti — est aujourd’hui franchie, grâce au dévouement d’un groupe de bénévoles, avec l’accord des anciens opérateurs de Presseurop. Mais nous ne pourrons franchir les étapes suivantes (mettre en place une équipe permanente et assurer un rythme de publication à la hauteur de ce que les lecteurs sont en droit d’attendre) sans votre aide.

Dans un premier moment, nous allons donc animer VoxEurop selon les moyens dont nous disposons, et nous allons enrichir son offre au fur et à mesure que nous disposerons de nouvelles ressources. Réaliser un site d’actualité et de débat multilingue susceptible de s’adresser à un demi-milliard de lecteurs constitue un défi éditorial, technique et surtout économique de taille. Nous avons l’ambition, l’enthousiasme et la volonté, mais l’argent — sans lequel rien n’est durablement possible — est , lui, nettement plus difficile à trouver. VoxEurop pourra se développer avant tout grâce aux contributions de toutes celles et ceux qui ont à cœur de faire vivre un média paneuropéen au service des citoyens. Nous comptons sur vous !

Dessin de Gianfranco Uber, Cartoon Movement

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la