Cover

Le Parlement finlandais a adopté, par 103 voix contre 66, le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF) le 28 septembre. Première conséquence, "la Finlande augmente son risque d’endettement", met en garde le Helsingin Sanomat. Le quotidien d’Helsinki craint que le pays ne prenne des “risques accrus” en s’engageant "dans le financement d’urgence de pays européens en crise", d’autant plus que le sujet controversé des garanties exigées par Helsinki à Athènesreste toujous dans le flou. La Finlande a été le neuvième pays de la zone euro à ratifier cette mesure. L'Allemagne l'a pour sa part ratifiée le 29 septembre.