Cover

Alors que où la presse conservatrice tchèque s'inquiète d'un possible accroissement de l'influence russe en Europe centrale et orientale, suite au renoncement de Washington au projet de bouclier antimissile en République tchèque et en Pologne, ČSA se tourne vers l'ancien empire soviétique. La compagnie aérienne nationale tchèque a en effet annoncé qu'elle allait supprimer la liaison entre Prague et New York et renforcer les vols à destination de Moscou et d'Ekaterinbourg, ainsi que les capitales d'anciennes républiques soviétiques comme Tashkent, Alma-Ata ou Tbilissi, note Hospodářské Noviny. Endettée et en cours de privatisation, ČSA devrait mettre en place sa nouvelle stratégie dès cet hiver.