Cover

"Amanda acquittée", titre le Corriere della Sera, à la fin d'une des sagas judiciaires les plus suivies de l'histoire italienne. L'étudiante américaine Amanda Knox et son petit ami Raffaele Sollecito ont été condamnés en 2009 pour le meurtre de l'étudiante britannique Meredith Kercher, à Pérouse en 2007, après un présumé jeu érotique qui avait mal tourné.

Lundi, la cour d'appel a infirmé le verdict pour manque de preuves, déclenchant la colère du public. La pression sur les juges a été élevée, souligne le Corriere. "Jamais dans le passé l'aspect médiatique a autant dépassé l'aspect judiciaire. Et le cas est devenu une affaire internationale. Les médias britanniques ont pris le parti de la victime, surnommant la belle Amanda "Foxy Knoxy"**, juste pour souligner son côté rusé insaisissable. Les médias américains, cependant, étaient de son côté […] Pour contrer les médias italiens et britanniques, la famille Knox a obtenu l'aide d'une agence de presse pour envoyer aux Etats-Unis l'image d'une jeune fille américaine victime d'une injustice."

Le cas a même attiré l'attention de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, qui avait promis un plein soutien diplomatique à la famille Knox. Le secrétariat d'Etat américain a immédiatement exprimé sa satisfaction à l'annonce de la décision de la cour. Une seule personne a été condamnée pour le meurtre de Meredith Kercher, l'ivoirien Rudy Guede, un dealer marginal, condamné à 30 ans de prison en 2008.