Cover

Les entreprises danoises sont désormais obligées de justifier les différences de salaire entre hommes et femmes. Le 24 septembre, rapporte Politiken, la Cour suprême du Danemarka condamné l’entreprise de béton Ikast Betonvarefabrik à payer des arriérés de salaire à une consultante qui, pendant hui ans, a été payée chaque mois presque 1 000 euros de moins que ses collègues masculins. La décision pourrait faire jurisprudence. "C’est une grande victoire dans le débat sur l’égalité des salaires au Danemark", explique au quotidien Bent Greve, professeur à l’Institut de Société et mondialisation à l’Université de Roskilde. "La Cour suprême a inversé la charge de la preuve. L’entreprise est coupable jusqu’à ce qu’elle démontre pourquoi les hommes doivent être mieux payés". Plusieurs études ont montré qu’il y a jusqu’à 18 % de différence entre les salaires des hommes et celui des femmes au Danemark.