Cover

Les Tchèques croient plus à l'horoscope qu'en Dieu. Ce n'est pas pour rien que ce sont les leaders mondiaux de l'athéisme. En dépit de cela, ou peut-être pour cette raison, "le controversé chef des catholiques", comme Lidové Noviny appelle Benoît XVI, s'est rendu ces jours-ci en "pèlerinage dans un pays sans confession".

Le pape, rapporte le quotidien pragois, a incité les Tchèques à ne pas oublier la tradition. La messe du dimanche, qui a attiré plus de 120 000 personnes à Brno, en Moravie, était ainsi consacrée à l'espoir, alors que celle de lundi, à Stará Boleslav, était principalement destinée aux jeunes. Benoît XVI y a rappelé la légende de saint Venceslas, le prince tchèque devenu le patron du pays. À Prague, poursuit le journal, Benoît XVI a rencontré des politiques et des académiciens, qu'il a mis en garde contre la tentation, en cette époque d'informations et de technologies, d'opposer la raison à la foi et à la recherche de la vérité. En souvenir de sa visite, le "pape de la vérité", comme la surnommé l'éditorialiste de Lidové Noviny Zbyněk Petráček, a reçu plusieurs cadeaux, dont une copie d'une croix en argent remontant à l'époque de la Grande Moravie (IXe siècle), lorsque la fois chrétienne a commencé à se répandre.