Cover

"Merkel effraie les marchés", titreIl Sole 24 Ore,au lendemain de "la douche froide" donnée par le porte-parole de la chancelière "sur les attentes de ceux qui pensent que le Conseil européen du 23 octobre pourra donner une contribution décisive à la solution de la dette souveraine dans la zone euro". "Le rêve selon lequel le lendemain, tout sera résolu, ne se réalisera pas", a-t-il ajouté. Allant dans le même sens, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a déclaré qu’"une solution définitive lors du sommet européen est improbable". Ces deux interventions, qui contrastent avec l’optimisme affiché par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy lors de leur dernière rencontre, ont provoqué une forte baisse des bourses européennes et un nouvel écart entre les bons du trésor allemand et français. Selon Il Sole, les marchés ont compris "le signal lancé par l’Allemagne : elle maintient la pression afin que les autres pays ne relâchent pas leurs efforts pour assainir leurs finances publiques".