Cover

Tandis tous les projecteurs sont braqués sur l'Irlande qui vote sur le traité de Lisbonne ce vendredi 2 octobre, les Croates s'asseyent de nouveau à la table des négociations à Bruxelles, rapporte Gazeta Wyborcza. Pendant presque 10 mois, la Slovénie [pays membre de l'UE] a bloqué avec succès le processus d'adhésion de la Croatie à l'UE, à cause d'un différend au sujet du Golfe de Piran et de la rivière Dragonja qui oppose les deux pays depuis l'effondrement de la Yougoslavie.

Il y a quelques semaines, le Premier ministre slovène Borut Pahora a rencontré la présidente croate Jadranka Kosor pour qu'ils résolvent leur querelle à l'amiable. La Croatiea promis à la Slovénie un accès à la mer Adriatique par le Golfe de Piran, en échange de quoi, la Slovénie s'engage à ne pas opposer son véto à l'adhésion. D'après le quotidien de Varsovie, beaucoup d'experts pensent que la Croatie est le seul pays à avoir une chance de devenir membre de l'Union européenne dans un "futur proche". Une majorité des Croates est favorable à l'adhésion à l'UE. Zagreb a déjà ouvert 22 chapitres de négociation et en a clôturé 7 – sur un total de 33. Selon le commissaire chargé de l'élargissement, Olli Rehn, les négociations d'adhésion avec la Croatie devraient se conclurent au second semestre 2010.