Cover

Le choix de Rio de Janeiro pour les Jeux Olympiques de 2016 témoigne du "poids croissant et irréversible" du Brésil, note La Vanguardia, au lendemain du troisième sommet UE-Brésil qui s'est déroulé le 6 octobre à Stockholm. "Six ans après l'élection de Luís Inácio Lula Da Silva à la présidence", ce sommet renforce "le rôle de premier plan du Brésil sur la scène politique mondiale", note encore le quotidien de Barcelone. C'est en effet "surtout son importance économique et son leadership indiscutable en Amérique latine qui ont poussé les Européens à se rapprocher de Lula", constate le journal.

A quelques semaines du sommet de Copenhague sur le changement climatique de décembre (COP15), l'alliance avec le Brésil est considérée comme stratégique par l'Union européenne, bien plus que celle avec la Chine, l'Inde ou les Etats-Unis. Selon La Vanguardia, ce rapprochement est "historique à la fois pour le Brésil et pour l'UE, car c'est la première fois que celle-ci établit une alliance de cette nature avec un pays émergent qui aspire à devenir une puissance mondiale".