Cover

"Le fossé entre riches et pauvres se creuse en Espagne",rapporte El País. Il atteint "la cote maximale" depuis 1995, date de début des statistiques au niveau européen. "Une évolution qui place l’Espagne dans le wagon de queue de l’Union européenne", indique le quotidien, qui ajoute que seules la Lettonie, la Roumanie et la Lituanie montrent un fossé plus élevé (reprenant les dernières statistiques disponibles d'Eurostat-2009). La "pénurie économique" dont souffre l’Espagne, qui approche des 5 millions de chômeurs (soit 21,5% de la population active), la chute des salaires et la fin de quelques allocations publiques ont agrandi la brèche pendant la crise, continue le quotidien, "mais l’écart le plus abrupt date de 2010".

L’écart des revenus, calculé selon la loi dess80/s20 qui prend en compte les 20% les plus riches de la population et les 20% les plus pauvres, était de de 6,9 en Espagne, contre 4,5 en Allemagne. En 2009, la moyenne dans l’UE était de 4,9.