Cover

Le ministre de l'Intérieur, Alan Johnson, est en plein bad trip ce lundi, depuis que le Conseil gouvernemental sur l'abus des drogues (ACMD) a menacé de claquer la porte, titre le Guardian. La controverse a éclaté après le limogeage par Johnson du président de l'ACMD, le professeur David Nutt, parce qu'il "a fait campagne contre la politique du gouvernement", notamment sur la classification du cannabis. Alors qu'en début d'année Johnson avait reclassé le cannabis – passé de la classe C à la classe B, ce qui implique des amendes plus lourdes – le professeur Nutt a déclaré ce week-end que le cannabis, l'ecstasy et le LSD étaient des substances moins dangereuses que l'alcool et les cigarettes.

Le limogeage de Nutt a provoqué la démission de deux autres membres du Conseil gouvernemental qui accusent Johnson de "distordre les données scientifiques sur le cannabis" à des fins politiques. "Les membres du Conseil pourraient attendre leur prochaine réunion, lundi 9 novembre, pour annoncer une démission générale", écrit le quotidien londonien, ce qui mettrait le gouvernement dans l'embarras.