"Bienvenue en Allemagne!", titre le Handelsblatt. "Pour la première fois depuis des décennies, le nombre d’immigrants en Allemagne dépasse largement celui des emigrants". La raison est la montée du chômage dans de nombreux pays de l'UE, alors que l’Allemagne connaît un "boom" de l'emploi attirant les travailleurs étrangers qualifiés. Pendant longtemps, l'économie allemande avait déploré le manque d'une "culture d'accueil" en Allemagne qui, "dans les meilleurs des cas, donnait l’impression aux immigrants d’être simplement “supportés” en Allemagne." Maintenant*, “c’est la crise de l’euro qui arrive à réaliser la demande des économistes*”, se réjouit le quotidien des affaires.

Au premier semestre 2011, selon l'office fédéral des statistiques, le nombre d’immigrants espagnols a augmenté de 49 % par rapport l’année précédente, et celui des Grecs de 84 %. En tout, 435 000 personnes sont arrivées en Allemagne au premier semestre de cette année, une hausse de 20 % par rapport à l'année dernière. Pour la même période, le nombre des emigrants s'élève à 30 000 personnes. “Le temps où l’Allemagne était un pays d’émigration semble être fini”, conclut le Handelsblatt.