Cover

"Un emploi pour un demandeur d’asile rejeté". Le quotidien danois Politikenlance aujourd’hui une campagne de collecte auprès de ses lecteurs pour créer un centre d’information sur l’Irak. Le but : faire travailler 100 réfugiés irakiens qui n’ont pas obtenu le droit de rester au Danemark. Employés comme consultants, conférenciers, ils seront payés environ 32 000 couronnes par mois (environ 4 300 euros), ce qui leur permettra d’obtenir rapidement un permis de séjour danois, conformément à une loi destinée à attirer une main d’œuvre qualifiée dans le pays. Lorsqu’un membre d’une famille obtient ce permis, le reste de la famille peut rester. "Lorsque l’Etat ne veut pas aider, la société civile doit intervenir", explique le rédacteur en chef de Politiken, Tøger Seidenfaden, dans un éditorial. Le gouvernement et le Parti du peuple, son allié d’extrême droite au Parlement, ont déjà annoncé leur intention de bloquer cette initiative.