Cover

"Un Européen sur deux est d'accord avec les phrases 'il y a trop d'immigrés en Europe' et 'l'islam est une religion de l'intolérance'*. 43 % considèrent l'homosexualité comme immorale. Presque un tiers part du principe qu'* ‘il y a une hiérarchie naturelle entre les blancs et les noirs'*, et un quart* 'que les juifs ont trop d'influence'." La Tageszeitung résume ainsi le résultat de "l’étude Heitmeyer", une enquête sur "l'hostilité dirigée contre des groupes" menée par l'Université de Bielefeld. 8 000 personnes ont été interrogées au Royaume-Uni, en Allemagne, France, Pays-Bas, Italie, Portugal, Pologne et en Hongrie. La thèse: qui est sensible à un préjugé l'est souvent à un autre. Si l'adhésion aux différents préjugés varie d’un pays à l’autre, un groupe suscite une hostilité commune: les musulmans, "l'ennemi des siècles passés", commente le quotidien berlinois, pour lequel "l'Europe doit lutter contre ce préjugé autant que contre l'antisémitisme".