Cover

Le jour de l'ouverture du sommet de la FAO (Organisation des nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), plus que les mesures pour combattre la faim dans le monde, "ce sont les extravagances du leader libyen Mouammar Khadafi qui cristallisent l'attention de Rome", écritLa Repubblica. Le sommet ne devrait pas donner grand-chose : comme d'habitude le document annoncera des objectifs extrêmement vagues tels que l'éradication de la faim "le plus vite possible". "Le fait de ne pas envisager de débloquer de nouveaux fonds est absolument scandaleux", a commenté un porte-parole de l'ONG Actionaid.

Beaucoup plus intéressant : le "sommet" privé que Khadafi a tenu la veille dans la villa de l'ambassadeur libye. Le colonnel a demandé et obtenu la participation de 200 hôtesses recrutées à travers une agence spécialisée, "bien habillées mais sans décolletés", auxquelles il a offert un exemplaire du Coran en italien et promis un voyage à la Mecque si elles acceptent de se convertir à l'Islam.