Cover

L'opinion publique anglaise une nouvelle fois choquée par les nouvelles du front en Afghanistan. The Independent consacre sa Une au témoignage d'un membre de l'armée britannique, Donald Payne qui a reconnu avoir torturé des prisonniers irakiens. Dans l'enquête sur la mort du civil Baha Mousa, décédé en septembre 2003, l'ex-caporal Donald Payne a modifié sa déposition et affirmé qu'avec d'autres soldats, il avait capturé neuf civils irakiens pour se "venger" de la mort de quatre camarades dans le sud du pays. Les prisonniers ont été "systématiquement battus et frappés", rapporte le quotidien de Londres. Baha Mousa est mort par asphyxie et des suites des 93 blessures relevées sur son corps. Donald Payne a souligné qu'il avait dissimulé l'ampleur des sévices à cause d'une "loyauté déplacée". Il avait auparavant déclaré avoir seulement donné "des petits coups de coude et des gifles" aux détenus.