Cover

"Il faut d'urgence aider les femmes à faire moins d'enfants pour lutter contre le péril climatique". Tel est, annonce Le Monde, le message principal du rapport 2009 du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), selon lequel "la natalité galopante des pays en développement est l'un des principaux moteurs du réchauffement et l'un de ses premiers risques". A trois semaines du sommet de Copenhague (COP 15) et alors que la planification familiale marque le pas dans les régions les plus pauvres, le FNUAP tente ainsi d'imposer dans les débats une question démographique jusqu'à présent absente des négociations internationales. À ce sujet, note Le Monde, "une étude récente citée par le FNUAP conclut qu'un dollar investi dans la planification familiale et l'éducation des filles réduit les émissions de gaz à effet de serre au moins autant qu'un dollar dépensé dans l'énergie éolienne".