Cover

Invité à répondre aux interrogations des députés européens réunis à Strasbourg, le 18 janvier, le Premier ministre hongrois a promis de changer les lois controversées dans son pays tout en ignorant les critiques plus profondes sur le respect des règles démocratiques.

PourMagyar Hìrlap, Orbán “s’est imposé contre les acharnés”, comme le quotidien de droite qualifie

les eurodéputés de la coalition FMI qui ont reçu du matériel préparé par l’opposition de Budapest . […] Le Premier ministre a refusé les diktats européens, mais s’est montré prêt à un dialogue sur tous les sujets. Mais son ton européen n’intéresse personne dans les rangs de la fraction européenne du FMI […] dont la voix est la démocratie, mais la loi est le fonds monétaire.

De son côté, Népszava constate en une "un dialogue de sourds au Parlement européen". Pour le quotidien d'opposition,

Orbán a fait semblant de ne pas comprendre les raisons pour lesquelles il est critiqué en Europe. […] Comme d’habitude, il a mélangé les lieux communs démagogiques et la défense de la patrie.

"Tout le monde s’est aligné sur les clivages politiques partisans", regrette le journal, qui souligne par exemple l‘appui du Premier ministre polonais Donald Tusk à Orbán, dénonçant "l’ambiance hystérique du Parlement européen concernant la Hongrie".