"Une agence européenne de notation devrait voir le jour cette année", rapporte Diário de Notícias. Le quotidien lisboète écrit que Roland Berger Strategy Consultants — le plus grand cabinet en stratégie d'Europe — a confirmé être en pourparler avec plusieurs institutions financières de l'UE et de Suisse, pour tenter de lever environ 300 millions d'euros pour la création d'une agence européenne de notation.

Le but est de créer "une organisation privée à but non lucratif", qui pourrait être lancée au premier trimestre de cette année, écrit le quotidien, selon lequel elle "promet une plus grande transparence" et sera capable de concurrencer les trois principales agences américaines, Standard & Poor's, Moody's et Fitch.

Selon Roland Berger, le but de la création d'une agence européenne de notation, que plusieurs responsables européens ont appelé de leurs voeux, comme la chancelière allemande Angela Merkel ou le président de la Commission José Manuel Barroso, est :

de dépasser les problèmes principaux des agences de notation, principalement leur structure monopolistique, et les conflits d'intérêts qui existent dans leur structure actuelle […] Elle fonctionnera avec un modèle rentable de financement pour les investisseurs. Le modèle sera basé sur les analyses issues des accords de Bâle II en matière d'infrastructure et de crédit. L'ensemble du processus de notation sera modifié pour assurer plus de transparence. Une plateforme en ligne sera créée dans laquelle toutes les agences seront invitées à publier leurs évaluations. Les investisseurs devront s'engager à publier leurs propres classements ou notations.