En Europe, près de 50% de la nourriture saine "est perdue entre les différentes phases du processus qui mène de la fabrication à la table des consommateurs", écrit El País. Ce qui représente une moyenne "de la moitié d'un kilo par jour par personne mais avec de grandes variations selon le pays et le secteur", ajoute le quotidien madrilène, après l'adoption d'une résolutionle 19 janvier par le Parlement européen. Ce dernier, qui se base sur un rapport présenté par l'eurodéputé italien Salvatore Caronna, réclame des mesures urgentes pour réduire le gaspillage alimentaire d'ici 2025.

Le quotidien madrilène espère que la résolution du Parlement européen permettra une forte prise de conscience.

Annuellement, rapporte le journal, le gaspillage européen

est de 179 kilos de nourriture comestible et saine par personne dont la majeure partie, 42%, est perdue au niveau des ménages (ce qui pourrait être évité à 60%). L'industrie agroalimentaire est ensuite responsable à 39% du gaspillage, le secteur de la restauration à 14% et en bas de l'échelle, les distributeurs à 5%.

Rappelant que 16 millions d'Européens dépendent des aides alimentaires des organisations caritatives, la résolution réclame une amélioration de l'accès aux aliments pour les personnes les plus démunies. Le rapport du député italien réclame notamment un étiquetage double avec la date limite de vente et la date limite de consommation ainsi que la généralisation de la réduction des prix des produits dont le packaging est endommagé ou dont la date de péremption est proche.